.

Livre d'or

37 message(s) dans le livre d'or

Frédérique Le 02/11/2018

Absolument, bravo!!!
Et merci <3

deloge Le 28/11/2017

merci pour toutes ces belles choses

Elwing64 Le 07/03/2016

Bonjour, je trouve votre blog très bien! et souhaite que vous puissiez y apporter un maximum d'informations!
n'oublions pas qu'ils sont nos "ancêtres, nos "frères" qu'à un moment quelconque de notre existence nous avons "été des unis par le même sang"....
et comme toujours en tant que "prédateurs de nous mêmes" nous les avons exterminés.. en grande partie!!! au nom de quoi.... de toujours être le "dominant"... alors je trouve que il est bon de remettre "les choses à leur place"...
et que chacun reprenne sa place sans vouloir absolument écraser l'autre...

bon courage
et cordialement
Elwing...

antoine Le 16/02/2016

je m'interesse de très près à la civilisation amérindienne-nord, et j'apprécie de trouver un blog parlant de la langue lakota ayant eu beaucoup de mal à trouver avant

Bouc-bouc Le 24/08/2015

Merci pour ce site. Je viens juste de le découvrir et je le trouve super, c'est simple et clair ! Surtout, ne le supprime pas. Je suis aussi une passionnée de la culture amérindienne et j'espère (peut-être un jour) réussir à apprendre au moins le lakota :)
Continue, à bientôt.

Sa'n Le 28/06/2015

Je ne suis pas de la culture ni de la langue Lakota mais j'apprécie vos efforts.

René-Mathias LE GALL Le 02/04/2015

Tout d'abord merci.
J'ai aujourd'hui 57 ans, et suis "tombé chez les Indiens" alors que j'avais quelque 7 ou 8 ans, par la lecture de "Lorsque vinrent les visages pâles", de William Camus (d'ailleurs étrangement similaire au scénario de "Little Big Man"...ou le contraire !...). Ce fut (le mot n'est pas trop fort) un choc.
J'ai continué sur ce chemin qui s'était ouvert, avec nombre d'autres lectures (je citerai simplement "Hanta Yo", de Ruth Beebe Hill), et me suis senti dans mon ÊTRE de plus en plus proche de ces Humains. Pour étayer cette voie, j'ai eu la chance d'avoir...un Père ! Un homme sage. Un grand anonyme ! Artisan maçon (un VRAI !), il se plaisait à dire : "Je bâtis des murs pour que le vide qu'ils créent accueillent les Vies."...
Aujourd'hui encore, chaque jour, chaque minute, je me SENS...Indien. Bel et bien sur cette Terre, mais loin, très loin de ce "monde" que nous (?) en avons fait.
Je suis écrivain. Je vous propose donc ici un petit texte que j'ai "commis".
Prenons-le comme un hommage à ces femmes et ces hommes que l'on a ignominieusement effacés.
Il est de notre devoir de reconnaître qu'une grande "puissance" d'aujourd'hui, qui se targue d'être "gendarme du monde", s'est construite, telle une tour de Babel, sur un génocide, d'autant plus atroce qu'il fut perpétré envers un peuple qui avait pour credo, entre autres,...l'accueil de "l'étranger".
Voici mon humble "tas de mots", comme j'appelle mes textes, que j'ai intitulé :

QUATRIEME DIMENSION

Premier temps
Dans Le Télégramme (de Brest et de l’Ouest) du 07 octobre 2014 ap. J.-C.,
un article intitulé : « Voiture contre un arbre : le conducteur décède ».
Accident mortel, donc.
M…ince alors. C’est triste.
Avec mon ami, on lit le texte, qui décrit les circonstances de l’accident : date, heure, lieu, et tout.
En l’occurrence, c’est moi qui feuillette le quotidien, et mon copain me pose une drôle de question : « Le conducteur de quoi ? ». Je lui réponds : « Une fourgonnette. Tout l’avant est écrabouillé. Tiens, regarde : y’a une photo. »

Mon pote regarde et me pose une autre drôle de question : « T’as lu tout l’article ? ». « Ben ouais ! », que j’lui dis.
Il a l’air de réfléchir, ou d’être un peu étonné : quelque chose entre les deux. Alors je lui demande : « Qu’est-ce que t’as ? Ça a l’air de t’chipoter… ».
Et là, toujours avec l’air de pas bien comprendre, il me sort : « Mais… pourquoi ils disent rien de l’arbre ? Ils s’en foutent ou quoi ? ».

Deuxièment temps
Vous comprenez pas, hein ?
Moi si.
Mon pote, il s’appelle Tā-tĕ-Ÿāā-ĕ Ktĕ (ça veut dire « Celui-qui-tue-le-premier » ! C’est mon pote ! Entre nous, on l’appelle Marcel, sinon, on l’prend pour un extra-terrestre !) ; il est Indien Inuhaïna (nous, on dit : « Arapahoe »). On les voit des fois à la téloche, dans les Ouest-ternes, et ils voient pas les choses comme nous.

Troisième temps
Dans l’après-midi, Tā-tĕ-Ÿāā-ĕ Ktĕ et moi sommes allés faire une balade en bord de mer. Il s’est assis sur un rocher, et a chanté le chant des morts du clan Nákasinè’na.

Ça fait comme çà
(j’aime entendre chanter Tā-tĕ-Ÿāā-ĕ Ktĕ) :

ĥĥĕ-ĥŷ-ĔĥĔĥ
ĔĤŸŸ-ĤĂĤĂ-ĤĔŸ-ĥāĥā
ĕĥĕŷ-ŷĥŷĕĕĕĕĤŷāāā-ĤĔŸ/ĤĔŸ

ĥĥĕ-ĥŷ-ĔĥĔĥ
ĔĤŸŸ-ĤĂĤĂ-ĤĔŸ-ĥāĥā
ĕĥĕŷ-ŷĥŷĕĕĕĕĤŷāāā-ĤĔŸ/ĤĔŸ
(ad libitum)

Quatrième… temps
Une fois fini
(moi, j’étais en des doux fonds d’océans)
Tā-tĕ-Ÿāā-ĕ Ktĕ m’a dit :
« C’est pour l’Homme,
de la part de l’esprit de l’Arbre. »

Inès M. (site web) Le 01/10/2014

Merci pour votre site web. Je suis actuellement aux US dans l'Utah et je cherchais à tout hasard quelques renseignements sur les langues natives. Je ne m'attendais pas à trouver un site e-monsite. Bonne continuation! (la page est noire donc on ne voit pas trop où il faut mettre les différentes infos, c'est normal?)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site